Stase Stercorale : symptômes et traitements

La stase stercorale désigne la stagnation des selles dans le gros intestin, occasionnant ainsi d’intenses douleurs abdominales. Son diagnostic se confirme à l’imagerie et est généralement dû à un problème de transit intestinal lié à la constipation. Mais, pour faire un diagnostic correct, une radiographie peut être nécessaire. De plus, elle peut entraîner une hypersécrétion réactionnelle au niveau du côlon. 

Cette hypersécrétion se traduit alors par une diarrhée communément appelée « fausse diarrhée du constipé ». Parfois, les symptômes de la stase stercorale sont bénins, et pour éviter de possibles complications, il faut la traiter rapidement. C’est ainsi qu’il existe des solutions médicamenteuses pour y remédier. Tour d’horizon sur les symptômes et les traitements de la stase stercorale. 

Les différentes causes de la stase stercorale

La stase stercorale étant une conséquence de la constipation, elle est subdivisée en deux catégories. Il s’agit entre autres de la constipation par réduction de la tonicité du côlon et celle du côlon irritable. De plus, au niveau du rectum, il existe une maladie qui provoque l’encombrement excessif de matière volumineuse. Il est question ici du mégarectum.La stase stercorale peut être aussi causée par un dysfonctionnement des sphincters striés de l’anus. 

Par ailleurs, il existe deux formes de constipation à savoir : la constipation fonctionnelle et secondaire. La constipation fonctionnelle est favorisée par les mauvaises habitudes alimentaires, la sédentarité et un problème de défécation. Elle commence par une dyschésie qui figure dans les troubles de l’exonération. La constipation secondaire quant à elle traduit la présence d’une autre maladie à savoir : le cancer du rectum. 

À lire également  Fille ou garçon : les signes qui ne trompent pas

Les causes fréquentes de la stase stercorale 

Les causes fréquentes liées à ce problème sont généralement dues à une mauvaise hygiène de vie, au stress, ou à un manque d’exercice physique. Ces différents points renvoient aux causes de la constipation. Cependant, il est à noter que cette pathologie ne relève pas seulement d’un trouble occasionnel du transit intestinal. 

Les causes rares de la stase stercorale

Dans certains cas, elle peut avoir des origines un peu plus complexes. Il s’agit par exemple des problèmes liés au côlon. En effet, lorsque cet organe perd sa fermeté, les aliments qui sont ingérés restent stockés à l’intérieur. Outre cela, l’autre cause qui peut être à l’origine de la stase stercorale est le syndrome du côlon irritable. Il est aussi appelé inertie colique spastique.  

Les différents symptômes de la stase stercorale

Les symptômes de la stase stercorale sont toujours liés à la constipation. Ainsi, parmi ces signes, nous pouvons citer des selles fréquentes ou anormalement dures, et qui paraissent incomplètes. Vous pouvez aussi ressentir des ballonnements, des crampes abdominales et une sensation d’inconfort au niveau du ventre.  

Par ailleurs, parmi les facteurs de risque de la stase stercorale, nous pouvons mentionner la sédentarité. Sans oublier une hydratation insuffisante et une alimentation qui est trop pauvre en fibres alimentaires. De plus, pour en savoir davantage sur le sujet, il est nécessaire de comprendre le mécanisme du transit intestinal. 

En effet, il désigne le cheminement des aliments dans votre tube digestif. C’est ainsi que l’intestin grêle facilite l’assimilation des nutriments par l’organisme et le gros intestin se débarrasse des bactéries. Il se débarrasse aussi des substances qui n’ont pas pu être absorbées par le corps.  

Ce dernier est d’ailleurs composé de trois parties à savoir : le sigmoïde, le cæcum, et le côlon. Les éléments qui sont non assimilables composent alors les déchets qui sont des matières fécales. Dans un premier temps, elles sont emmagasinées dans le rectum. Ensuite, elles sont évacuées lors de la défécation. 

À lire également  Manger de l’huile d’olive grecque : les bienfaits

Notez aussi que l’intestin possède une motricité. Cela permet de faire avancer le bol alimentaire au cours de la digestion. 

Les différents traitements d’une stase stercorale 

Pour traiter efficacement la stase stercorale, il est indispensable que vous consultiez un docteur. Le traitement sera ainsi immédiatement appliqué après que le diagnostic soit établi. Vous éviterez de ce fait une intervention chirurgicale et un séjour à la clinique. 

Comme traitements adaptés à la stase stercorale, votre médecin peut vous prescrire :

  • des laxatifs naturels ;
  • des médicaments laxatifs ;
  • ou il peut procéder à un lavement anal. 

Les laxatifs naturels

Dans le cadre du traitement de la stase stercorale, l’huile de paraffine est très efficace. Ce laxatif est recommandé par de nombreux professionnels, car elle agit sur le côlon en le lubrifiant. Elle favorise donc le ramollissement des selles. Vous pouvez aussi la trouver sous forme de sirop et en prendre deux cuillerées par jour. Elle commence par agir dans les six heures qui suivent sa consommation. 

Le lavement anal 

Le lavement anal est envisageable pour les constipations qui persistent depuis plus de deux jours. Néanmoins, si vous remarquez que les symptômes persistent après ce lavement, n’hésitez pas à consulter un docteur. 

Les médicaments laxatifs 

Pour l’évacuation des déchets, votre docteur peut vous prescrire des laxatifs. Vous préviendrez ainsi les douleurs ressenties lors de la défécation. Mais, vous devez utiliser cette méthode avec modération, elle risque de perturber le transit intestinal. Optez donc pour des laxatifs naturels. 

Les mauvaises habitudes à bannir en ce qui concerne la stase stercorale

Tout d’abord, vous devez éviter de vous retenir lorsque vous désirez aller à la selle. Vous habituerez de ce fait votre rectum à parvenir au désencombrement. Dans le cas contraire, il développera une forme de tolérance à l’encombrement. En effet, le besoin d’évacuation de selles apparaît pendant l’irruption des matières fécales dans le rectum.

Cela est possible grâce à l’onde péristaltique qui est présente après le petit déjeuner. Cette dernière ajoute dans le rectum les selles déshydratées qui sont collectées pendant la digestion nocturne. C’est un réflexe gastrocolique matinal qui est optimisé par la consommation d’eau, d’un jus de fruits froid. Il est aussi optimisé par la consommation d’un petit déjeuner équilibré.

À lire également  Comment savoir si une verrue est morte ?

La prévention de la stase stercorale 

Afin de prévenir la stase stercorale, et améliorer le transit intestinal, vous devez adopter des mesures hygiéno diététiques. Pour ce faire, priorisez la consommation des fibres alimentaires, car ils sont constitués de composants végétaux non digérés. Ceux-ci sont résistants face à l’attaque des enzymes de l’intestin grêle, et ils sont versés sans aucune transformation dans le cæcum.

Les bactéries coliques s’occupent par la suite de les dégrader partiellement, participant ainsi au fonctionnement colique. Aussi, d’après leur composition clinique, ces fibres alimentaires incluent différentes catégories. Il s’agit entre autres de la lignine, des pectines et de l’hémicellulose. 

Pensez également à consommer des fruits, des légumes, le yaourt, le café. Le yaourt et le café car ayant un effet stimulant sur le transit intestinal.  

Buvez beaucoup d’eau 

Lorsque vous buvez beaucoup d’eau, vous hydratez le côlon et les intestins. Veillez à consommer entre six et huit verres d’eau par jour et à boire entre les repas. Pour remédier à la constipation, choisissez les eaux minérales riches en magnésium. L’eau facilitera ainsi le ramollissement des selles. 

Par ailleurs, dans vos assaisonnements, privilégiez l’huile de lin ou d’olive. Cela vous permettra de digérer plus facilement vos repas.  

Menez une activité physique quotidiennement 

Les activités physiques régulières agissent sur le côlon et empêchent les déchets de rester stockés à l’intérieur. Vous n’avez pas forcément besoin d’aller à la salle de gym, de simples exercices à domiciles pourront prévenir la stase stercorale. 

Dormez suffisamment 

Pour améliorer le transit intestinal, veillez à dormir assez. En effet, le sommeil garantit le bon fonctionnement des organes de votre corps et autorise un excellent transit intestinal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.