Maison mitoyenne : Définition, Avantages, Inconvénients

Avoir une habitation en milieu urbain est un projet qui nécessite un budget assez conséquent. En effet, les maisons mitoyennes sont peu à peu imposées aux populations en raison de leur caractère peu cher. Si vous projetez d’acheter une maison mitoyenne, il est important que vous sachiez quels sont ses avantages et inconvénients. est qu’une maison mitoyenne, ses avantages, ainsi que ses désavantages. En fait, c’est quoi une maison mitoyenne? Quelles sont les différents types de maisons mitoyennes? Quels en sont les avantages et inconvénients? Quels sont les travaux à effectuer dans ce genre d’habitation et comment s’y prendre?

Qu’est-ce qu’une maison mitoyenne ?

Les maisons mitoyennes sont des constructions inspirées des logements d’ouvriers des décennies précédentes. Ce sont des maisons qui partagent un ou plusieurs murs en commun avec d’autres maisons. On les retrouve très souvent au centre ville et au village. Elles présentent communément la même architecture et le même plan, avec une façade sur rue et parfois un jardin attenant. Les maisons mitoyennes peuvent être disposées de manière horizontale le long de la rue ou équipées d’un ou plusieurs étages afin d’offrir un espace de vie suffisant. On distingue deux autres types de maison mitoyenne à savoir : la maison mitoyenne par le garage et la maison semi-mitoyenne.

Maison mitoyenne par le garage

Comme son nom l’indique, une maison mitoyenne par le garage est une habitation bâtie contre le garage de la propriété voisine. Dans ce type de maison mitoyenne, il n’y a que par la toiture du garage que les maisons communiquent. Les problèmes sont donc moins importants par rapport aux autres. Toutefois, il est impossible d’effectuer des travaux sur le mur sans passer par la toiture du garage. C’est une option pour limiter les aléas de cohabitation et maximiser les intérêts.

À lire également  La broderie de diamant : une nouvelle mode 

Maison semi-mitoyenne

Encore appelé maison jumelée, les maisons semi-mitoyennes constituent une catégorie particulière de maison mitoyenne. Ce sont des maisons mitoyennes ayant un seul mur mitoyen. On parle de maison jumelée tout simplement parce qu’elle ne regroupe que deux habitations. Ce type de construction peut être bâti sur une dalle commune.

Une maison mitoyenne, quels avantages ?

Acheter une maison mitoyenne offre d’énormes avantages. Même si ce premier point fort d’une maison mitoyenne est très connu, il faut quand même en parler. Opter pour l’achat de ce type de construction permet de faire des économies comparativement aux propriétaires des autres types de maison pour une même superficie.
En dehors de ce facteur, l’un des avantages les plus importants d’une maison mitoyenne est l’économie énergétique. Dans une maison mitoyenne, le mur représente un conducteur thermique entre les logements, car les effets des chauffages se conjuguent. Du côté du mur mitoyen, il n’y aura pas de coup de vent ni de froid. Cela permet donc de réduire une bonne partie des frais de chauffage.
De même, résider dans une maison mitoyenne permet d’éviter la solitude. Il y a des voisins de l’autre côté du mur, soit de part et d’autre de la maison. Ainsi, les habitants des deux maisons peuvent solliciter l’aide des uns et des autres pour certains services. C’est une opportunité pour vous faire des amis et par conséquent partager des relations professionnelles. Une maison mitoyenne permet également de dissuader les voleurs et de sécuriser ainsi gratuitement les biens. Elles ont également l’avantage de permettre une cohabitation harmonieuse avec les voisins.

À lire également  Quelle est l'utilisation d'une armoire réfrigérée positive ?

Une maison mitoyenne, quels désavantages ?

Celui qui souhaite acquérir une maison mitoyenne doit être prêt à supporter ses incommodités. Déjà, il faut noter qu’il aura à supporter les bruits du voisinage, surtout si les murs ne sont pas bien insonorisés. Le fait que le voisin se trouve immédiatement de l’autre côté du mur commun, le contraint à gérer les problèmes de cris, de pleurs, d’aboiements de chien traversant le mur. S’il arrivait que le cohabitant aime la musique à voix haute, celà peut engendrer des disputes.

Lorsqu’une maison mitoyenne est située au milieu de deux autres maisons pareilles, l’aération n’est pas appréciable. Il faudra donc aménager l’intérieur pour avoir un séjour traversant. L’entretien des espaces en commun tels que le jardin peut également être une source de mésentente. Si le voisin est quelqu’un de peu commode, la cohabitation sera difficile. Il faudra faire des consensus pour se supporter les uns les autres. Il est également difficile d’avoir une intimité à soi.

Les travaux essentiels à effectuer dans une maison mitoyenne

Pour améliorer le confort d’une maison mitoyenne, il existe certains travaux essentiels qui s’imposent. Autre chose qui pousse à effectuer certains travaux est de limiter les aléas liés à la cohabitation. Premièrement, il y a l’amélioration de l’isolation acoustique qui est une solution pour lutter contre les nuisances sonores provenant des voisins.
Ensuite, l’amélioration de l’isolation thermique peut être importante pour un meilleur confort énergétique. Comme mentionné plus haut, on peut se retrouver parfois dans une maison mitoyenne peu éclairée. Dans ce cas, un réagencement intérieur et l’ouverture des espaces sont nécessaires. Parfois, on pourrait avoir besoin d’agrandir l’espace et donc il faut penser à une surélévation du toit. Mais, pour réaliser ces différents travaux, il y a des démarches prévues par les textes qu’il faut suivre selon le type de travail à effectuer.

À lire également  Les critères pour choisir un miroir mural design italien

Rénovation d’une maison mitoyenne : Quelles sont les démarches à effectuer ?

La rénovation d’une maison mitoyenne n’est pas une affaire à prendre à la légère. Comme vous le savez, vivre dans une maison mitoyenne, c’est vivre à proximité directe d’un ou d’autres voisins. Alors, en plus des contraintes de la rénovation d’une maison individuelle, s’ajoutent quelques points très importants. La législation de ce mode de construction oblige au respect de certains facteurs lors du déroulement de travaux de rénovation.

Tout d’abord, il faut se mettre en conformité avec le PLU de la commune. Cela consiste à s’assurer que les rénovations effectuées se fassent en harmonie avec la ou les habitations adjacentes. Il arrive parfois qu’on soit dans l’obligation d’attendre une assemblée générale des copropriétaires. Bien qu’étant chez soi, on n’a pas la liberté d’agir comme bon lui semble. Pour certains travaux de rénovation, il faut convoquer d’abord un AG. Il y a un certain code de conduite et des règles en vigueur par rapport aux voisins mitoyens qu’on est appelé à respecter également pour éviter les préjudices.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.