Facteur de risque : La définition + Exemples

Plusieurs personnes confondent les causes et les facteurs de risques. L’expression  facteur de risque est utilisée dans plusieurs contextes. Les lignes suivantes donnent une définition plus approfondie de ce mot ainsi que les différents termes dans lesquels ils peuvent être employés. 

Définition de l’expression facteurs de risques 

L’expression facteur de risques est composée de deux mots importants dont les définitions doivent être connues afin de mieux l’appréhender: facteurs et risques. Le mot facteur selon le dictionnaire Larousse se définit comme un élément ou un agent qui participe à un résultat donné ou qui engendre des causes. Le mot facteur est utilisé avec un nom. Ce nom constitue ainsi l’élément déterminant au résultat observé ou à une cause attendue. Un exemple c’est le facteur Chance ou le facteur de succès. Le risque, quant à lui, est tout ce qui est capable de créer un effet nuisible ou indésirable. Le facteur de risque pour une définition plus simple représente les agents ou éléments qui sont capables de causer un effet nocif, nuisible ou indésirable.

Selon la définition de l’Académie française, le facteur de risque, c’est tout élément étant capable de jouer un rôle important dans l’apparition d’un élément ou le déroulement d’un processus donné. Le TLFi apporte également une définition exhaustive de ce groupe de mots. Ici, le facteur de risque représente un élément qui participe à un résultat observé. Ce groupe de mots est fortement utilisé en médecine. 

À lire également  Déconditionnement : la définition de ce mot + Exemples

Les facteurs de risques en médecine

Terme très employé en médecine, le facteur de risque selon TLFi est un attribut propre à une personne ou parfois héréditaire, une caractéristique physiologique ou pathologique pouvant engendrer une maladie ou un trouble. Pour mieux illustrer ce  cas, l’exemple suivant serait d’une grande utilité: un des facteurs de risque étant à l’origine du cancer des poumons est la consommation abusive de cigarettes. Dans un contexte épidémiologique, le facteur de risque porte sur un point d’incidence très élevé des cas de maladies observées dans une zone. 

L’OMS également emploie souvent cette expression en y apportant une définition très explicite. Il s’agit en santé des différents éléments ou agents capables d’augmenter les cas de maladie ou de causer des traumatismes. En santé, les expressions suivantes sont considérées comme des facteurs de risques importants : 

  • Le déficit pondéral; 
  • L’hypertension artérielle; 
  • Les rapports sexuels non protégés;
  • La consommation abusive de drogues ou d’alcool ;
  • Un manque d’hygiène. 

Cette expression est ainsi bien définie et contribue à mettre en place des éléments de préventions pour éviter que les risques indiqués par les facteurs de risques  ne se réalisent. Un autre domaine dans lequel le mot facteur de risque peut être plus compris est le domaine de la criminalité. 

Facteurs de risques et criminalité

Dans ce contexte qui n’a rien à voir avec celui de la médecine, le facteur de risque est considéré comme toute mauvaise influence pouvant conduire une personne ou un groupe de personnes sur un chemin qui ne respecte pas les lois. Ces facteurs de risques peuvent être la base des cas d’abus, de vol, de viol ou de toute autre forme de victimisation. Ils peuvent également augmenter les risques de criminalité et par ricochet les risques de faire des victimes. Pour mieux comprendre les facteurs de risque dans ce domaine, quelques exemples peuvent être employés. Dans le cadre de la criminalité, les facteurs de risque déclencheur sont entre autres : 

  • Le comportement; les valeurs et appréhensions négatives; 
  • Le manque de confiance en soi;
  • La consommation de drogues d’alcool ou tout autre stupéfiant ;
  • Le manque accru de moyen financier ou la pauvreté;
  • Être la progéniture d’un parent hors la loi; 
  • Ne pas posséder un toit où loger, être un sans domicile fixe; 
  • La criminalité autour de soi;
  • Des comportements asociaux fréquents ;
  • L’absence de modèle avec des comportements positifs; 
  • Être un enfant témoin de graves violences; 
  • Le Racisme; 
  • Le sous-emploi;
  • Les maladies physiques et mentales; 
  • L’absence de services sociaux et éducatifs chez les enfants; 
  • Une faible alphabétisation. 
À lire également  Prévention tertiaire: Exemple et définition

Tous les éléments cités peuvent constituer sur le plan social, une cause de changement de comportement chez les personnes exposées. Ce sont donc des facteurs de risques fréquents et très importants à ne pas négliger dans ce contexte. 

Les facteurs de risques, peu importe le domaine dans lequel ils sont employés, peuvent être sujet à des suivis réguliers afin de diminuer le risque qu’ils sont censés engendrer. La compréhension de ce groupe de mots dans n’importe quel contexte est donc plus facile et fait référence à tout élément ou agent physique, physiologique ou psychologique pouvant engendrer un risque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.