Déconditionnement : la définition de ce mot + Exemples

Une maladie chronique peut avoir de grandes répercussions sur la vie d’un homme. Au nombre de ces répercussions figure le déconditionnement. C’est un mal dont il faut absolument se méfier. Mais qu’est-ce que le déconditionnement ? Comment se manifeste t-il ? Y’a t’il des exemples de cas pratiques de déconditionnement ? Comment le prévenir ? 

Le déconditionnement, qu’est-ce que c’est ? 

Le déconditionnement est l’ensemble des conséquences psychiques, sociales et physiques qui affecte un homme suite à une longue période d’inactivité causée par une maladie chronique ou une blessure grave. En effet, lorsqu’une personne souffre d’une maladie chronique, son mode de vie change. 

Le malade est cloué sur place et cesse ainsi progressivement toute activité physique. Il se lève à peine où ne se lève plus du tout. Il est très souvent couché ou assis dans une même position. Or nous le savons tous, le maintien d’une activité physique est bon pour la santé. Ce manque d’activité physique rend le malade encore plus vulnérable et le plonge dans une dépendance totale. Cela peut également dégrader sa qualité de vie et entraîner des situations de handicap précoce.

De manière générale, le déconditionnement peut causer plusieurs problèmes tels que :

  • Une perte de poids et une diminution de la force musculaire ;
  • Des troubles de marche ou d’équilibre qui expose le malade à un risque imminent de fracture ;
  • Une diminution des capacités cardio-respiratoires ;
  • Une détérioration de la mémoire ;
  • Etc. 
À lire également  Quelle est la taille, le poids et l’age d’Aya Nakamura

Notons toutefois que les effets du déconditionnement sont pour la plupart du temps réversible s’ils sont très tôt signalés à un professionnel de santé. 

Exemple de cas de déconditionnement 

Cas de la broncho-pneumopathie 

La broncho-pneumopathie conduit très souvent à une situation de déconditionnement. En effet, la broncho-pneumopathie est une maladie chronique qui affecte un certain nombre de personnes. Les personnes souffrant de cette maladie sont victimes d’un essoufflement inconfortable appelé la dyspnée. Pour éviter d’être essoufflé, le patient devient sédentaire et rentre ainsi dans le cercle vicieux du déconditionnement. Le malade demeure continuellement assis sans aucun exercice physique. Cela le rend encore plus sensible à la dyspnée. Il n’arrive plus à faire le moindre effort et perd progressivement confiance dans ses capacités physiques à réaliser les gestes habituels de la vie quotidienne. Peu à peu le patient tombe dans une dépression mineure. Les troubles musculaires, métaboliques et osseux peuvent survenir par la suite pour dégrader complètement sa qualité de vie. 

Cas de la lombalgie chronique 

La lombalgie est une maladie caractérisée par des douleurs intenses et atroces au niveau du bas du dos. Elle est dite chronique lorsque la douleur dure plus de trois mois. Cette maladie affecte complètement le mode de vie des gens qui en souffrent. Ils sont dans l’incapacité de faire des mouvements ordinaires de la vie quotidienne ou même de vaquer librement à leurs occupations.

Les personnes souffrant de ce mal sont privées d’activités physiques. Ce manque d’activités physiques sur une longue durée entraîne à leur niveau une baisse de l’aptitude aérobique et les conduit dans un déconditionnement. Cela dégrade sérieusement leur qualité de vie et peut même les induire dans la dépression. 

À lire également  Pourquoi utiliser une brosse massante pour cuir chevelu ?

Comment prévenir le déconditionnement ? 

En France, près de 20 millions de personnes souffrant de maladies chroniques sont affectées par le déconditionnement. Pour prévenir ce mal, il faut soumettre le patient à un programme d’activités physiques adapté. Le patient doit s’efforcer à  bouger régulièrement. Il peut par exemple se lever toutes les heures pour bouger ses bras et ses jambes ou le faire même en étant assis. 

En faisant tous ces efforts, le patient peut facilement rompre ce cercle vicieux de déconditionnement et retrouver peu à peu une qualité de vie perdue. L’activité physique est très bénéfique pour la santé et c’est le moyen d’éviter le déconditionnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.